mercredi 27 janvier 2010

Attention, Spamalot débarque à Paris!



Vous en avez plus que marre des comédies musicales ineptes qui abondent en ce moment sur les scènes parisiennes et qui vous donnent vraiment envie de dégobiller à la simple vue des affiches géantes qui polluent nos villes, nos campagnes et nos bordures d'autoroute? Ou au contraire, vous êtes tout à fait fan du genre et avez déjà vu "Mozart, l'opéra rock" dix fois, avez acheté le t-shirt, le CD collector (avec le DVD bonus) et passez votre journée à chanter à tue tête "L'Assasymphonie" (qui, vous en êtes convaincu, a bien été composé il y a quelques mois par une grande folle péruquée qui s'appelle Mozart et qui depuis triomphe dans le TOP 50 et a même, consécration absolue, gagné plusieurs NRJ awards - vous pouvez lire sur le sujet le livre "De l'anonymat au triomphe, comment je suis devenu une vraie grande star du rock alors qu'il y a encore quelques mois je chantais en string chez Michou" de W.A. Mozart - NRJ éditions).

Nous avons enfin trouvé le spectacle qui pourrait mettre tout le monde d'accord. Après avoir triomphé à Londres et à Broadway (et un peu partout dans le monde), "Spamalot" débarque enfin à Paris. Mais qu'est-ce donc Spamelot me demanderez vous avec une pointe d'inquiétude dans la voix? Mozart II (également baptisé "Mozart contre le bossu de notre dame")? Non. Spamalot est la fameuse comédie musicale des Monty Pythons écrite et composée par Eric Idle, ex-Monty Python, en 2004, sur la base de leur film, grand classique du cinéma de 1975, "Sacré Graal". Les autres ex-membres des Monty Pythons sont partagés par l'adaptation d'Eric Idle. Terry Gilliam a parlé de "Monty Pythons version light", alors que John Cleese a dit pour sa part qu'il s'agissait de "la chose la plus idiote que j'aie jamais vu. Eric a fait un super boulot!". Le spectacle continue de connaître en tout cas un triomphe public et critique.

En France, "Spamalot" débutera le 5 février prochain au Théâtre Comedia à Paris. L'adaptation et la mise en scène sont signées P-F Martin- Laval (mieux connu du grand public sous le pseudo de Pef, l'ex-Robin des Bois). Sur le site officiel, il est indiqué que "L’humour n’étant pas toujours universel, Pef a ré-écrit les dialogues, les vannes et les gags pour les adapter au public français." Bon, honnêtement, ça fait un peu peur dit comme ça, je me méfie de la "nécessaire adaptation de l'humour anglais au public français". Le risque est toujours de se retrouver avec du Monty Python revu et corrigé par les Bronzés 3. Si vous voulez, je peux surement trouver quelque part le numéro de portable du scénariste de "Mon curé chez les nudistes"! Mais bon, laissons à Pef le bénéfice du doute. Il prend des risques avec cette adaptation, allant jusqu'à endosser le rôle du roi Arthur sur les planches.

A noter qu'il ne s'agit pas de la première fois que les Monty Pythons se retrouvent adaptés sur les planches françaises. Le metteur en scène Thomas Douarec avait ainsi à l'aube des années 2000 adapté pour la scène française 50 sketches du Flying Circus dans deux spectacles qui personnellement ne m'avaient guère enthousiasmé mais qui avaient rencontré un joli succès public (disponibles en DVD ici).

Avec "Spamalot", on aura enfin une comédie musicale décalée, ce qui jusqu'à présent manquait cruellement à Paris où les super méga productions de la mort se succèdent à une vitesse effrénée.

Pour réserver votre place, c'est ici sur le site de la fnac (mais j'ai pas de pourcentage sur les ventes donc ne vous forcez pas à réservez votre place chez eux, hein!).

3 commentaires:

Nesego a dit…

"Le metteur en scène Thomas Douarec avait ainsi à l'aube des années 2000 adapté pour la scène française 50 sketches du Flying Circus dans deux spectacles"

J'ai vu le DVD ! Spectacle sympathique, pas exceptionnel, mais divertissant disons. C'était un sacré challenge de faire de plusieurs sketches une sorte de pièce plutôt qu'un spectacle. Je pense que ça rendra forcément mieux avec une histoire d'un seul trait.
J'aimerais bien pouvoir assister à ce spectacle, d'autant que j'adore Pef, les Robins de Bois sont sans doute ceux qui ont l'humour décalé le plus proche du British.

nicolas botti a dit…

Il est fort possible qu'on organise une soirée Spamalot pour tous les GOSiens qui veulent voir le spectacle...

Oott a dit…

Très bonne analyse du phénomène !

J'ai également vu la pièce et j'en ai pensé quelque chose de similaire !

http://oott.artblog.fr/